fbpx
Réunion spirituelle

La vie en abondance

Soixante-dix Autorité générale

18 octobre 2022

Audio
0:00/34:06
Télécharger
Lire
34:35
Vidéo complète
J’espère que vous permettrez à votre esprit de comprendre et de croire que notre Père céleste a envoyé son Fils pour nous donner de l’espoir et nous aider à avoir une vie plus abondante.

Nous sommes toujours prêts à améliorer nos traductions. Si vous avez des suggestions, écrivez-nous à speeches.fra@byu.edu.

Frères et sœurs, je suis reconnaissant d’avoir la bénédiction d’être avec vous ce matin et d’avoir l’occasion de vous adresser la parole. L’université Brigham Young a joué un rôle important dans l’éducation et le développement personnel de notre famille. Ma femme, June, quatre de nos six enfants et quatre de leurs conjoints, (bientôt cinq) sont diplômés de cette belle université. Je suis content d’avoir certains d’entre eux parmi nous ce matin.

J’exprime mon amour et ma gratitude à chacun d’entre vous pour votre fidélité et pour votre engagement à respecter les commandements du Seigneur. Merci de vouloir faire le bien.

En tant que dirigeants de l’Église, nous avons de grands espoirs pour chacun d’entre vous. Notre époque peut être la meilleure des époques si nous savons comment vivre abondamment.

Une « poussée de révélation »

Alors que certains d’entre vous terminaient vos études secondaires, étaient en mission, faisaient vos études ici à Provo ou enduraient tout simplement la pandémie de COVID-19, nous avons connu ce que Jeffrey R. Holland a récemment appelé une « poussée de révélation1 » qui a accompagné l’administration du président Russell M. Nelson. Je vous invite à relire et à réfléchir sur les messages publiés par le président Nelson entre avril 2018 et octobre 2022, lors de la dernière conférence générale d’octobre. Je vous promets que vous découvrirez un puissant schéma de principes qui vous rapprochera du Seigneur.

Cela me rappelle cette citation d’Ezra Taft Benson :

Le prophète le plus important, en ce qui nous concerne, est celui qui vit à notre époque. C’est le prophète qui nous transmet les instructions de Dieu pour nous aujourd’hui. Les révélations que Dieu a données à Adam n’ont pas dit à Noé comment construire l’arche. Chaque génération a besoin, en plus des Écritures anciennes, des Écritures modernes du prophète vivant. C’est pourquoi les dernières paroles inspirées du porte-parole du Seigneur sont les plus importantes à lire et méditer. Il est donc essentiel que vous y ayez accès et que vous étudiiez attentivement ses paroles2.

Ce matin, je vais m’inspirer en grande partie de ce que le président Nelson nous enseigne. J’espère que vous aurez des yeux pour voir et des oreilles pour entendre3.

J’aimerais avoir une conversation franche avec vous, si vous me le permettez. Je suis conscient du fait que mon public comprend un grand pourcentage de missionnaires de retour et beaucoup d’autres qui, nous espérons, choisiront de servir. C’est pourquoi j’espère que vous me permettrez de vous parler très directement et franchement.

Il y a quelques mois, j’ai repris contact avec un camarade d’école de commerce. Cela faisait près de quarante ans que nous ne nous étions pas parlé. Mon ami a connu un succès extraordinaire dans le domaine de la finance. Après avoir passé un moment à discuter, j’étais surpris quand il m’a dit :

Kevin, je suis jaloux de ta vie. Je n’ai jamais vraiment compris cette vie religieuse qui te motive, ni pourquoi tu as quitté ta carrière pour servir dans l’Église mormone. Mais j’ai envie d’avoir ce que tu as. Je me suis débrouillé pour épouser la seule juive au monde qui ne veut pas avoir d’enfants. Notre mariage a fini par un divorce. Je me suis remarié et j’ai deux filles adorables, mais je ne suis pas sûr que j’aurai des petits-enfants. Je suis jaloux de ta famille.

Bien que mon ami ait évidemment eu un grand succès en matière d’abondance économique et d’influence, il lui manquait quand même la chose qu’il désirait maintenant le plus. Alors qu’on nous a appris, en tant que membres de l’église, les principes de la vie en abondance, ce n’était pas le cas pour mon ami. « On a le plus de chance d’atteindre le bonheur en famille lorsque celle-ci est fondée sur les enseignements du Seigneur Jésus-Christ4. » 

J’espère que vous considérerez le mariage et la famille comme étant essentiels à votre propre abondance.

La vie abondante est une vie spirituelle. Elle est spirituelle parce qu’il y a deux composants à notre être. Nous sommes littéralement des fils et des filles spirituels de Dieu dans des corps physiques. Elle est spirituelle parce que notre vie sur terre est un état temporaire, un petit moment dans un continuum éternel. Sans une perspective éternelle, la vie vraiment abondante est hors de portée.

Nous vivons dans un monde extrêmement compétitif et égocentrique, hostile à la spiritualité. La « ferveur laïque » est de plus en plus le paradigme déterminant de notre époque. Nous vivons dans un monde divisé, plein de querelles, de distractions et de tromperie. Trop de gens mettent en priorité l’appartenance passionnée aux causes politiques et sociales au lieu du fait d’être des disciples résolus et dévoués à la cause du Christ. Encore d’autres sont piégés par la poursuite interminable de la richesse et de l’influence.

Si l’on ne voit que dans l’optique de la laïcité, du relativisme moral et de l’intérêt personnel, on ne trouvera jamais l’abondance, mais seulement l’isolement et la pénurie. Notre verre nous paraîtra toujours à moitié vide jusqu’à ce que nous nous rendions compte que l’homme et la femme naturels resteront séparés de Dieu « à moins qu’il [ou elle] ne se rende aux persuasions de l’Esprit-Saint, et ne se dépouille de l’homme [ou de la femme] naturel[le], et ne devienne un saint par l’expiation du Christ, le Seigneur5. »

Réfléchissez aux déclarations suivantes que le président Nelson a faites à votre sujet. En premier :

Vous avez été envoyés sur terre à ce moment précis, à cette époque absolument cruciale de l’histoire de la terre, pour participer au rassemblement d’Israël. Rien de ce qui se passe sur terre en ce moment n’est plus important que cela …

… C’est la mission pour laquelle vous avez été envoyés sur terre6.

À mon avis, cela va bien au-delà d’une mission à plein temps.

La deuxième déclaration porte sur votre avenir :

Vous êtes parmi les meilleurs que le Seigneur ait jamais envoyés sur cette terre. Vous avez la capacité d’être plus intelligents et plus sages que n’importe quelle génération antérieure, et d’avoir une plus grande influence sur le monde7 !

Le président Nelson n’a pas dit que vous êtes plus intelligents et plus sages ; il a dit que vous avez la capacité de l’être. C’est une déclaration remarquable sur votre potentiel. Que faut-il faire pour réaliser ce potentiel ?

La troisième déclaration donne une perspective intéressante sur la question :

Toutefois, dans les jours à venir, il ne sera pas possible de survivre spirituellement sans l’influence directrice, réconfortante et constante du Saint-Esprit8.

Compte tenu de ces déclarations prophétiques, il est un peu décourageant de voir certains anciens missionnaires se jeter immédiatement dans le défilé qui se dirige droit vers le grand et spacieux édifice le plus proche, se débarrassant à une vitesse folle de leurs nouvelles habitudes spirituelles et dévorant les tendances des réseaux sociaux et de la culture populaire au lieu de l’eau vive de l’Évangile de Jésus-Christ. Après avoir fait autant d’efforts pour devenir des disciples qui étaient autrefois comme tous les autres, ils se mettent à devenir encore une autre personne qui était autrefois un disciple de Jésus-Christ. La vie de disciple n’est pas un passe-temps ni un sport qu’on suit en spectateur. Le Seigneur s’attend à ce que nous soyons tout le temps engagés à fond. Votre expérience missionnaire ne doit être qu’une coche sur la liste des choses que font les adolescents. Nous espérons qu’elle sera transformatrice.

Vous êtes destinés à être l’espérance d’Israël, comme les cinq vierges sages qui « ont pris l’Esprit Saint pour guide, et n’ont pas été trompées9 », et non les cinq folles dont les lampes se sont « éteintes10 ».

Mes jeunes amis, nous comptons sur vous pour vous démarquer et vous faire remarquer, et non pour abandonner la tâche. Nous avons besoin que vous preniez la charge, que vous soyez une lumière pour le monde, et non des pertes spirituelles. Nous vivons une période de sélection. Le Seigneur a besoin que nous mettions des points d’exclamation après les conseils prophétiques au lieu de points d’interrogation. Il a besoin de plus de participants engagés dans son œuvre et de moins de spectateurs passifs. Il a besoin de plus de disciples dévoués et de moins de gens qui se noient par l’incrédulité et l’apathie. C’est précisément ce que Néphi a vu dans notre époque quand il a dit :

Car voici, en ce jour-là, [Satan] fera rage dans le cœur des enfants des hommes et les incitera à la colère contre ce qui est bon.

Et il en pacifiera d’autres [des membres] et les endormira dans une sécurité charnelle, de sorte qu’ils diront : Tout est bien en Sion …

C’est pourquoi, malheur à celui qui est à l’aise en Sion ! …

Oui, malheur à celui qui écoute les préceptes des hommes, et nie le pouvoir de Dieu et le don du Saint-Esprit11 !

Rappelez-vous, la sécurité charnelle consiste à rechercher les choses du monde et à leur faire plus confiance qu’au Christ.

C’est un moment charnière dans votre propre histoire spirituelle. Vous avez des décisions importantes à prendre, et les vents contraires de la société auxquels vous êtes confrontés ne favorisent pas la spiritualité. Dans quel domaine dois-je me spécialiser ? Quelle carrière poursuivre ? Où travailler ? Où demeurer ? Ou bien, comment agir face à une myriade de situations ? Toutes ces choses sont importantes, mais elles ne sont pas cruciales. Bien sûr que ces choix auront un impact significatif sur votre vie, mais ils sont secondaires, et non primaires. Votre détermination à mettre le Sauveur et vos alliances sacrées au centre de votre vie est cruciale. La personne que vous épouserez et son engagement à respecter ses alliances sacrées déterminera en grande partie si vous respecterez les vôtres. Les décisions portant sur votre détermination à suivre avec loyauté les prophètes vivants et votre détermination à rester fidèle et actif dans l’Église du Seigneur sont primordiales. Ces décisions détermineront votre destinée.

Rappelez-vous que :

Les hommes et les femmes qui remettent leur vie à Dieu découvriront qu’il peut faire beaucoup plus de leur vie qu’eux-mêmes. Il approfondira leurs joies, élargira leur vision, vivifiera leur intelligence, […] édifiera leur esprit, multipliera leurs bénédictions, développera leurs possibilités, réconfortera leur âme, leur suscitera des amis et déversera sa paix sur eux12.

Je réaffirme l’invitation prophétique du président Nelson :

Je vous supplie de prendre la responsabilité de votre témoignage [de Jésus Christ]. Travaillez-y. Assumez-le. Prenez-en soin. Nourrissez-le afin qu’il grandisse […]

[…] Puis, voyez les miracles s’accomplir dans votre vie13.

Le président Nelson a ajouté cette mise en garde :

Voici la grande vérité : bien que le monde insiste sur le fait que le pouvoir, les biens matériels, la popularité et les plaisirs de la chair produisent le bonheur, ce n’est pas vrai ! Ils ne le peuvent pas ! Ils ne produisent rien de plus qu’un substitut futile à « l’état béni et bienheureux de ceux qui gardent les commandements de Dieu »14.

Avoir une vie abondante

Je crois que chacun de nous désire avoir une vie plus abondante. Chacun de nous veut trouver le bonheur, l’amour et l’épanouissement personnel. Assurément, c’est ce que notre Père céleste aimant désire pour chacun d’entre nous. La question est de savoir comment réaliser ce désir. Eh bien, tout voyage réussi commence par une vision ! La vision que notre Père céleste a pour nous est un bon point de départ. Si son objectif même est de réaliser l’immortalité et la vie éternelle de tous ses enfants15, nos possibilités sont extraordinairement illimitées ! Comme l’a fait remarquer C. S. Lewis : « Il n’y a pas de personnes ordinaires. Vous n’avez jamais parlé à un simple mortel16. »

Pourquoi ne pas commencer simplement par accepter ce que le Père céleste pense de nous ? Chacun de nous est un enfant bien-aimé du Dieu Tout-Puissant. Nous avons une origine et une destinée divines ! C’est notre point de départ.

Le président Monson nous a encouragés en disant :

Ne vous fixez pas de limites et ne laissez pas les autres vous convaincre que vous êtes limité dans ce que vous pouvez faire. Croyez en vous-même et vivez de manière à atteindre votre potentiel.

Vous pouvez accomplir ce dont vous vous croyez capable. Ayez confiance, croyez et ayez la foi17.

Quand j’étais jeune, ma mère a mis une fiche sur la porte du réfrigérateur sur laquelle on avait écrit : « Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser18. » Si je pouvais mettre une fiche sur la porte de votre réfrigérateur, elle porterait cette inscription : « Je suis un enfant de Dieu. Je suis un enfant de l’alliance. Je suis un disciple de Jésus-Christ19. »

Quelqu’un a dit que : « La plus grande révolution de notre génération est la découverte que les êtres humains, en modifiant l’attitude intérieure de leur esprit, peuvent changer les aspects extérieurs de leur vie. »

Chacun de nous est capable de transformer sa vie, et c’est même requis de nous si nous désirons avoir l’influence constante du Saint-Esprit et si nous voulons réaliser notre propre potentiel divin. Par conséquent, l’appel constant à se repentir quotidiennement est vraiment une invitation aimante à profiter d’une plus grande abondance.

Ce matin, j’espère que vous permettrez à votre esprit de comprendre et de croire que notre Père céleste a envoyé son Fils pour nous donner de l’espoir et nous aider à avoir une vie plus abondante. Car il a déclaré : « Je suis venu afin que les brebis [c’est à dire vous et moi] aient la vie, et qu’elles [vous et moi] soient dans l’abondance20. » La phrase « qu’elles soient dans l’abondance » est cruciale. Peu importe les défauts ou l’imperfection de notre situation, nous avons reçu la promesse d’une vie plus abondante aujourd’hui et à l’avenir, mais seulement si nous choisissons de mettre Jésus-Christ en priorité.

Le président Nelson nous a rappelé que :

La joie que nous ressentons dépend peu de notre situation, mais entièrement de l’orientation de notre vie.

Lorsque notre vie est centrée sur le plan du salut de Dieu … et sur Jésus-Christ et son Évangile, nous pouvons connaître la joie, quoi qu’il arrive, ou n’arrive pas, dans notre vie. La joie vient de lui et grâce à lui. Il est la source de toute joie21.

Puis-je proposer quelques principes qui vous aideront à réaliser votre capacité d’être plus intelligents et plus sages et à avoir « une plus grande influence sur le monde … que n’importe quelle génération antérieure » ? Chacun de ces principes est essentiel à votre survie spirituelle et permet d’avoir une vie abondante.

Pour avoir une vie abondante, vous devez mettre le Sauveur au centre de votre vie

Tout d’abord, mettez le Sauveur et vos alliances sacrées au centre de votre vie. Notre Père céleste nous aime parfaitement, mais cet amour s’accompagne de grandes attentes ! Il attend de nous que nous placions le Sauveur au centre même de notre vie. Si nos fondations spirituelles sont bâties sur Jésus-Christ, nous ne tomberons pas et n’avons rien à craindre. Le Christ doit être au centre de nos vies. Il est le chemin crucial vers une plus grande abondance.

Spencer W. Kimball a fait remarquer :

Il est impossible de parler de la vie abondante sans parler de la vie comme d’un continuum. Dans la courte période qui nous est donnée dans cette sphère limité que nous appelons la condition mortelle, la vie ne nous accorde pas la justice parfaite, la santé parfaite ou des possibilités parfaites […] La perfection de toutes les autres conditions et bénédictions [viendra éventuellement] à ceux qui ont vécu de manière à la mériter22.

Vivre abondamment est un voyage et non une destination finale. La vie abondante n’est pas sans défis, sans revers ou même sans échecs. Je vous assure que vous aurez votre propre part d’adversité. Toutefois, l’adversité peut enrichir et rendre possible la compréhension et la vision. Par l’adversité, nous développons l’humilité, l’empathie, la compassion et la gratitude, des vertus qui sont toutes essentielles à la vie abondante. Si nous y sommes disposés, l’adversité peut nous rapprocher du Sauveur et nous donner la sagesse et la compréhension dont nous avons besoin.

L’abondance, comme toutes bénédictions, repose sur l’obéissance aux lois et aux principes. Nous recevons ce que nous mettons en priorité. Nous recevons ce que nous choisissons de recevoir. En fin de compte, nous sommes maîtres de notre destin et de notre âme, et nous avons un contrôle absolu de notre propre destinée. Il existe des influences qui cherchent à nous dissuader de respecter les commandements de Dieu, mais elles ne peuvent pas nous forcer à faire ce qui n’est pas juste. Chacun de nous tient le contrôle et la trajectoire de sa vie entre ses mains. « Si vous n’avez pas choisi le royaume de Dieu, en fin de compte, ce que vous aurez choisi à la place n’aura guère d’importance23. » Donc la question se pose de savoir sur quoi vous vous concentrez.

Bien que nos parcours individuels puissent être différents, l’Évangile de Jésus-Christ est le modèle universel pour trouver une plus grande abondance. La grande quête de la vie n’est pas de découvrir notre propre vérité ; c’est d’embrasser la vérité divine. La clé est de conformer notre vie à celle du Sauveur, qui a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi24. » Il est notre modèle parfait.

Je cite encore une fois le président Nelson :

Si nous nous efforçons de vivre les lois supérieures de Jésus-Christ, notre cœur et notre nature même commenceront à changer. Le Sauveur nous élève au-dessus de l’attraction de ce monde déchu en nous accordant plus de charité, d’humilité, de générosité, de gentillesse, de discipline, de paix et de repos25.

Le fait de nous concentrer sur le Sauveur et nos alliances apporte une joie durable ! Cependant, le fait de se concentrer sur la richesse et le pouvoir n’a pas le même effet !

Posez-vous maintenant la question suivante : « Que dois-je cesser de faire et que dois-je commencer à faire pour être plus parfaitement en harmonie avec le Sauveur ? » Agir en fonction des réponses à cette question vous aidera à commencer à vivre plus abondamment. Commencez par là. Si vous ne savez plus quoi faire, priez un peu plus sincèrement, en revenant sur la même question. Notre Père céleste veut envoyer « la lumière à [notre] intelligence26 ». Il désire que nous apprenions à l’écouter. « Le Saint-Esprit … vous montrera tout ce que vous devez faire27 » pour connaître une vie plus abondante. Il est essentiel à notre survie spirituelle de mettre notre vie en harmonie avec le Sauveur.

La vie abondante nécessite une disposition à contracter et respecter les alliances sacrées

Deuxièmement, nous devons être disposés à contracter et à respecter les alliances sacrées. Par nos alliances, nous nous conformons aux enseignements de Jésus-Christ et nous nous lions à lui. Tous les commandements, toutes les alliances et toutes les ordonnances nous tournent vers le Seigneur Jésus-Christ et vers son expiation infinie. En me référant encore aux enseignements du président Nelson je réaffirme que :

Le respect des alliances avec Dieu apporte en récompense le pouvoir céleste, pouvoir qui nous fortifie pour [surmonter] nos épreuves, nos tentations et nos chagrins. Ce pouvoir nous facilite le chemin. Les personnes qui vivent les lois supérieures de Jésus-Christ ont accès à son pouvoir supérieur. Ainsi, les personnes qui respectent leurs alliances ont droit à un genre particulier de repos qui leur est accordé grâce à leur relation d’alliance avec Dieu28.

Le président Nelson a également dit :

Si nous respectons nos alliances, [le Seigneur] nous dote de son pouvoir guérisseur et fortifiant. Et combien nous aurons besoin de son pouvoir dans les jours à venir […]

[…] Quels que soient les bouleversements qui peuvent se produire dans votre vie, l’endroit le plus sûr où se trouver spirituellement est à l’intérieur de vos alliances du temple29 !

Mes jeunes amis, je vous supplie de prendre au sérieux vos alliances du temple ! Le respect de nos alliances sacrées avec Dieu est impératif, et non facultatif. Nous sommes profondément consternés par la façon désinvolte et même cavalière dont certains traitent leurs alliances du temple, y compris le port désinvolte et irrégulier du sous-vêtement du temple. De plus en plus de gens font preuve d’un sentiment d’apathie spirituelle et de respect désinvolte de leurs alliances, alors qu’ils devraient savoir et faire mieux.

Le respect des alliances n’est pas une question de commodité ou de préférences personnelles, mais une question d’engagement. Je suis persuadé que si ces alliances sacrées étaient mieux comprises, elles seraient honorées et « chéri[es] […] par-dessus tous vos autres engagements30. » C’est en contractant et en respectant les alliances sacrées du temple que nous nous qualifions pour l’immortalité, la vie éternelle et une plénitude de joie ! Vos alliances du baptême et du temple sont-elles au cœur de votre vie ou sont-elles simplement considérées comme complémentaires ?

La vie abondante est spirituelle et nécessite la compagnie du Saint-Esprit

Troisièmement, la vie abondante est spirituelle et nécessite la compagnie du Saint-Esprit. Elle comprend forcément la poursuite perpétuelle de la connaissance, de la lumière et de la vérité. Le fait d’apprendre est la quête de toute une vie. Rappelez-vous que Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » La vérité divine représente une partie essentielle de cette quête. La vérité divine provient du Seigneur Jésus-Christ et se trouve dans les Saintes Écritures et dans les paroles des prophètes vivants. On nous a conseillé : « Cherchez des paroles de sagesse dans les meilleurs livres ; cherchez la connaissance par l’étude et aussi par la foi31. » Souvenez-vous que le véritable instructeur, c’est le Saint-Esprit. Sans l’influence du Saint-Esprit, nous sommes effectivement coupés de la vérité divine.

Le Livre de Mormon contient la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ ainsi que les principes nécessaires à la vie abondante et à la survie spirituelle. C’est notre source d’aide la plus puissante pour cultiver et restaurer la foi au Christ et ressentir l’influence du Saint-Esprit :

Le Saint-Esprit, un membre de la Divinité, témoigne de notre Père céleste et de Jésus-Christ. Il est la source du témoignage personnel et de la révélation. Il peut nous guider dans nos décisions, [nous éviter d’être trompés] et nous protéger de dangers physiques et spirituels. Il est appelé le Consolateur, et il peut apaiser nos craintes et nous donner de l’espoir. Par son pouvoir, nous sommes sanctifiés lorsque nous nous repentons, recevons les ordonnances salvatrices et respectons nos alliances32.

La compagnie du Saint-Esprit est inestimable. Ça demande d’être des disciples dévoués. Il nous est promis que grâce à nos alliances nous « [aurons] toujours son Esprit avec [nous]33 ». Veuillez prêter attention au sens conditionnel de la phrase « aient toujours son Esprit. » Si nous comprenions vraiment le rôle divin du Saint-Esprit, nous ferions tout ce qui est nécessaire pour avoir son Esprit avec nous. Les Néphites qui ont été témoins du Sauveur ressuscité ont compris cette vérité. Alors qu’ils attendaient son retour au deuxième jour,

Ils s’agenouillèrent […] et prièrent le Père au nom de Jésus.

Et ils prièrent pour ce qu’ils désiraient le plus ; et ils désiraient que le Saint-Esprit leur fût donné34.

Je vous invite à suivre ce même modèle. Comment votre vie changerait-elle si vous priiez continuellement chaque jour pour bénéficier de l’influence du Saint-Esprit et que vous vous en montriez digne ? Comment cela vous aiderait-il à apprendre et à maîtriser les matières que vous étudiez actuellement ?

Bénéficier des dons de l’Esprit est l’essence même de l’abondance : « L’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité35. » Notre détermination à mettre le Sauveur et nos alliances sacrées au centre de notre vie est la clé pour profiter de ces dons spirituels et de l’influence du Saint-Esprit.

Le fait de façonner notre vie à celle du Sauveur nous donne droit au pouvoir directeur, réconfortant, protecteur et guérisseur du Saint-Esprit. Il n’est pas étonnant que le président Nelson nous conseille : « Je vous redemande de faire tout ce qui est nécessaire pour accroître votre aptitude spirituelle à recevoir des révélations personnelles36. »

Un jour, nous comprendrons et reconnaîtrons que la lumière du Christ et l’influence du Saint-Esprit ont toujours été autour de nous, mais il n’est pas possible de voir ce que nous ne voulons pas voir, surtout sans les yeux spirituels pour discerner. Le témoignage s’acquiert par l’influence du Saint-Esprit, mais si nous nous séparons de l’influence du Saint-Esprit, la chaleur du témoignage nous quitte aussi. Le pouvoir du Saint-Esprit vient par le fait d’être constamment en harmonie avec le Sauveur, de se souvenir toujours de lui, de respecter ses commandements et d’être fidèles à nos alliances.

« Avec l’aide du Saint-Esprit, nous pouvons transformer notre nature divine en destinée éternelle37. » La compagnie constante du Saint-Esprit est essentielle pour éviter d’être trompé et pour connaître la vie en abondance. Beaucoup de personnes s’éloignent du Sauveur ou rompent leurs alliances sacrées bien avant de quitter son Église. Souvent, la première étape tragique de ce voyage désolant est la perte de l’influence et de la compagnie du Saint-Esprit. « Par le pouvoir du Saint-Esprit vous pouvez connaître la vérité de toutes choses38. »

La vie abondante exige une attitude reconnaissante et elle est caractérisée par le service envers autrui.

Finalement, la vie abondante exige une attitude reconnaissante et elle est caractérisée par le service envers autrui. Gordon B. Hinckley a enseigné que ceux qui tendent la main pour « édifier et [pour] servir [les autres] […] découvriront un bonheur tel [qu’ils] n’en [ont] jamais connu avant39. »

« Et il n’y a rien qui offense autant Dieu ou allume autant sa colère que ceux qui ne confessent pas sa main en toutes choses et n’obéissent pas à ses commandements40. »

En 1946, la Première Présidence a dit : « Il n’y a pas de bénédiction plus grande, ni de plus grande joie et de plus grand bonheur que ceux qui nous viennent […] [par le fait de] soulager l’angoisse des autres41. » Après tout, comme le roi Benjamin l’a déclaré : « Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu42. » Frères et sœurs, vous êtes venus ici pour apprendre ; nous espérons que vous repartirez pour servir.

La disposition à servir les autres est l’une des caractéristiques essentielles des saints des derniers jours du monde entier. Le service est le principe fondamental de la vie de disciple chrétien et d’une vie abondante ainsi que l’antidote à la déception et au découragement personnels. Nous espérons que votre service aura « une plus grande influence sur le monde [que celui de] n’importe quelle génération antérieure. » Où que vous alliez, il y a des personnes qui ont besoin de votre influence et de votre service. Votre service missionnaire vous a préparé au rôle vital que vous jouerez dans l’Église du Seigneur. Votre désir de servir dans l’Église du Seigneur sera essentiel à votre survie spirituelle et sera la preuve de votre dévotion à vos alliances. Mais c’est dans votre foyer, avec votre famille que vous rendrez le plus grand service et que vous découvrirez l’abondance durable.

Je vous promets que les relations profondes et personnelles vous seront plus importantes que toute autre réussite, accomplissement, prospérité ou influence que vous obtiendrez.

Il y a quelques années, j’ai été sélectionné pour recevoir le prix du père de l’année de l’Utah. On a demandé à chacun de nos enfants de préparer un petit message spécial sur sa relation avec son père pour créer une courte séquence vidéo.

Cependant, l’un de mes jeunes fils est venu me parler en privé et m’a confessé : « Papa, tu sais que je t’aime, mais je ne pense pas vraiment avoir quelque chose à dire. Franchement, tu passes tellement de temps à travailler et à servir dans l’Église, et le temps qu’il te reste me semble être consacré à mes frères plutôt qu’à moi. Je ne me sens tout simplement pas à l’aise de participer à la vidéo. »

Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’étais effondré par ce qu’il m’a dit. Mais surtout, j’étais dévasté de savoir qu’il se sentait moins aimé et moins apprécié que ses frères. Ma relation avec lui avait plus d’importance pour moi que n’importe quel prix ridicule. Mais d’une manière ou d’une autre, dans la poursuite de mes propres rêves et aspirations, je ne parvenais pas à me concentrer sur ses besoins. À ce moment-là, je me suis décidé de changer et de m’efforcer de faire de lui, et de tous mes enfants, une priorité dans ma vie.

Mes jeunes amis, ma femme et ma famille font de ma vie une vie abondante. Ils sont plus importants pour moi que n’importe quel bien matériel. Nous ne sommes certainement pas parfaits, et nous avons eu notre part d’adversité et de chagrin, mais s’il y a une chose de bien que nous ayons fait dans notre vie, c’est de mettre le Sauveur et nos alliances sacrées au centre de notre vie et d’élever notre famille dans l’Évangile de Jésus-Christ. Cela a fait toute la différence.

Il y a des années, sœur Pearson a réalisé une belle broderie qui est affichée bien en vue dans notre maison. Elle représente une écriture qui a été et continue d’être la maxime déterminante de notre vie : « Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir […] moi et ma maison, nous servirons l’Éternel43. »

Je vous supplie de faire pareil !

Conclusion

Lors de la dernière conférence générale d’octobre, le président Nelson a dit :

Dans les jours à venir, nous verrons les plus grandes manifestations du pouvoir du Sauveur que le monde ait jamais connues. D’ici le moment où il reviendra « avec puissance et une grande gloire », il accordera d’innombrables privilèges, bénédictions et miracles aux fidèles44.

Puissions-nous tous choisir d’être comptés parmi ces fidèles.

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour vivre sur terre. C’est la plénitude des temps ; le meilleur des temps. Vous avez des occasions illimitées de devenir ce que vous voulez. Mais s’il vous plaît, rappelez-vous et n’oubliez jamais que « le Seigneur [peut rendre et] rendra votre vie beaucoup plus fructueuse que vous ne pourriez le faire tout seul45. » Donc « laissez Dieu prévaloir dans votre vie46 » ! Si vous « cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu47, » la vie abondante vous viendra par la suite.

D’après mon expérience personnelle, je témoigne que c’est vrai. Le Seigneur a rendu ma vie beaucoup plus fructueuse que je n’aurais pu le faire tout seul, et je lui en suis reconnaissant au-delà de toute expression.

Vous êtes nés à ce moment précis pour jouer un rôle essentiel dans la plus grande œuvre du monde. « Vous avez la capacité d’être plus intelligents et plus sages que n’importe quelle génération antérieure, et d’avoir une plus grande influence sur le monde ! » Cependant, pour survivre spirituellement vous aurez besoin de la compagnie constante du Saint-Esprit.

Mettez le Sauveur et vos alliances sacrées au centre de votre vie, prenez votre témoignage en main, engagez-vous dans votre vie de disciple et restez toujours fidèle.

C’est à vous de voir ce que vous ferez à partir de maintenant.

Je prie pour que votre vie soit bénie dans l’abondance et la joie ! Au nom sacré du Seigneur Jésus-Christ. Amen.

© Intellectual Reserve, Inc. Tous droits réservés. 

Notes

  1. Jeffrey R. Holland, « Être avec eux et les fortifier », Ensign, mai 2018 ; voir Ralph Waldo Emerson, The Conduct of Life, 1860, p. 268.
  2. Ezra Taft Benson, « Jesus Christ—Gifts and Expectations » discours de réunion spirituelle de BYU, 10 décembre 1974.
  3. Voir Doctrine et Alliances 136:32.
  4. « La famille : Déclaration au monde » (23 septembre 1995).
  5. Mosiah 3:19.
  6. Russell M. Nelson, dans Russell M. Nelson and Wendy W. Nelson, « Ô vaillants guerriers d’Israël», réunion spirituelle mondiale, 3 juin 2018 ; italiques dans l’original.
  7. Nelson, « Ô vaillants guerriers d’Israël » ; italiques dans l’original.
  8. Russell M. Nelson, « Révélation pour l’Église, révélation pour notre vie », Ensign, mai 2018.
  9. Doctrine et Alliances 45:57.
  10. Matthieu 25:8.
  11. 2 Néphi 28:20–21, 24, 26.
  12. Benson, « Jesus Christ—Gifts and Expectations ».
  13. Russell M. Nelson, « Des décisions pour l’éternité », réunion spirituelle mondiale pour les jeunes adultes, 15 mai 2022.
  14. Russell M. Nelson, « Vaincre le monde et trouver du repos », Liahona, novembre 2022 ;  crochets dans l’original ; citant Mosiah 2:41.
  15. Voir Moïse 1:39.
  16. C. S. Lewis, le dernier paragraphe de “The Weight of Glory”, dans The Weight of Glory and Other Addresses (New York : Macmillan, 1949), p. 15 ; italiques dans l’original.
  17. Thomas S. Monson, « Message de la Première Présidence : Avoir une vie abondante », Ensign, janvier 2012.
  18. Extrait des conférences de Napoleon Hill, 1937-1970 ; Napoleon Hill, dans Dennis Kimbro et Napoleon Hill, Think and Grow Rich: A Black Choice, New York, Fawcett Columbine, 1991, p. 37.
  19. Voir Nelson, « Des décisions pour l’éternité ».
  20. Jean 10:10.
  21. Russell M. Nelson, « Joie et survie spirituelle », Ensign, novembre 2016.
  22. Spencer W. Kimball, « First Presidency Message: The Abundant Life, » Ensign, juillet 1978.
  23. William Law, cité par C. S. Lewis, dans « A Slip of the Tongue », The Weight of Glory and Other Addresses, révisé et développé (1980), paragraphe 11. Neal A. Maxwell faisait souvent référence à la citation de William Law. Voir Maxwell, « Response to a Call, » Ensign, mai 1974 ; voir aussi Maxwell, « Répondez-moi », L’Étoile, janvier 1989, pp. 26-29.
  24. Jean 14:6.
  25. Nelson, « Vaincre le monde et trouver du repos » ; italiques dans l’original.
  26. 2 Néphi 31:3.
  27. 2 Néphi 32:5.
  28. Nelson, « Vaincre le monde et trouver du repos » ; italiques dans l’original.
  29. Russell M. Nelson, « Le temple et votre fondation spirituelle, » Liahona, novembre 2021 ; italiques dans l’original. Voir  Doctrine et Alliances 109:15, 22.
  30. Nelson, « Vaincre le monde et trouver du repos ».
  31. Doctrine et Alliances 88:118.
  32. « January: The Godhead », dans Come, Follow Me: Learning Resources for Youth: Young Women, 2017 (Salt Lake City: L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, 2016), 16.
  33. Doctrine et Alliances 20:77.
  34. 3 Néphi 19:8–9.
  35. Galates 5:22.
  36. Russell M. Nelson, « Écoutez-le », Ensign, mai 2020 ; italiques dans l’original.
  37. Dale G. Renlund, « Un cadre pour la révélation personnelle », Liahona, novembre 2022.
  38. Moroni 10:5.
  39. Gordon B. Hinckley, TGBH,597.
  40. Doctrine et Alliances 59:21.
  41. Première Présidence (George Albert Smith, J. Reuben Clark Jr. et David O. McKay), « Statement on Welfare »,  Improvement Era, mai 1946, p. 304.
  42. Mosiah 2:17.
  43. Josué 24:15.
  44. Nelson, « Vaincre le monde et trouver du repos » ; italiques dans l’original ; citant Joseph Smith, Matthieu 1:36 : « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. »
  45. « Aller de l’avant avec foi » dans Jeunes, soyez forts, Salt Lake City, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, 2011, p. 43.
  46. Russell M. Nelson, « Laissez Dieu prévaloir », Ensign, novembre 2020.
  47. Matthieu 6:33.

Voir la liste complète des abréviations ici

Kevin W. Pearson

Kevin W. Pearson, soixante-dix Autorité générale de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a prononcé ce discours lors d'une réunion spirituelle le 18 octobre 2022.